Anne-Cécile Huwart

Mourir la nuit

  • En solde
  • Prix régulier €18.00
Taxes incluses.


Un matin de février, deux corps mutilés sont découverts à Bruxelles : celui d'un SDF dans un parking, puis celui d’un nanti dans son appartement. La commissaire Natacha Barthel arrive sur les lieux. À ses côtés, une journaliste autorisée à couvrir les deux enquêtes. Ça sonne comme un polar. Sauf que tout est vrai ! Anne-Cécile Huwart livre le récit de cinq années de reportage sur les pas de la Crim'.

Anne-Cécile Huwart est journaliste indépendante. Elle a travaillé et travaille pour différents médias dont Le Soir, Moustique, Le Vif l'Express ou encore Médor, sur des enquêtes et des reportages au long cours. Elle a été finaliste du prix Belfius 2019. Mourir la nuit est son premier livre. À la croisée du journalisme et du policier, son récit se situe dans un genre peu exploré en Belgique : la littérature du réel.

Parution : 6 novembre 2019
Récit - 250 pages
18€ – 978-2-87560-114-8 (Papier)
6€ – 978-2-87560-113-1(Numérique)
Photographies de couverture : Jean-François Flamey
Couverture : Studio Alvin - Portrait de l'autrice : Alain Trellu

"L’ombre de la ruelle contraste avec l’éclat de ce soleil d’hiver projeté sur les boulevards du centre de la capitale. L’aube ricoche sur les tours de verre et les rétroviseurs, aveuglant les automobilistes. Un cadavre gît sur une couche de béton à l’abri des bourrasques. Les soirs d’hiver, les SDF se disputent cette cachette jouxtant l’accès aux livraisons de l’hôtel et du supermarché du coin. Pour celui qui la veille y a élu domicile, ce refuge fut la dernière halte."

"C’est l’une des sorties littéraires marquantes de ce début du mois de novembre." Maxime Maillet, Vivacité RTBF

"un IN-DIS-PEN-SABLE" Michel Dufranne - le 6-8 RTBF

"Une enquête minutieuse, rédigée comme un roman noir
dont on tourne avidemment les pages, des victimes auxquelles
on s'attache d'autant plus qu'elles sont réelles" Myriam Berghe - Femmes d'Aujourd'hui

"C'est tout à fait remarquable" Myriam Leroy, Dans quel monde on vit, RTBF

"Un livre dont on sort secoué" Myriam Leroy, Entrer sans frapper, RTBF

"Anne-Cécile Huwart explore l'âme humaine. Ca claque" Coup de coeur de Sébastien Ministru - Entrer sans frapper

"On tourne les pages avec avidité pour connaitre non seulement les coupables, comme dans un roman policier, mais aussi pour mieux appréhender les secrets des victimes et de leurs bourreaux, pour savoir comment leurs destins se dessinent. (...) Ce livre ouvre une route nouvelle et excitante" Jean-Claude Vantroyen Le Soir

"C'est sans doute cela qui rend ce livre inclassable à la fois si touchant et si haletant: la rigueur et l'humanité avec lesquelles Huwart donne à voir et à entendre chacun." L'Echo - 4 étoiles

"Une brillante plongée dans la crim'" BX1

"Difficile de décrocher de ce thriller, qui n'en est pas un." Focus Vif

"Le livre dit beaucoup plus que la construction de la vérité juridique. Il montre l'envers des apparences, la solitude et ses consolations, l'étrange ronde des proies et des prédateurs, des policiers et des magistrats qui ont fait de la mort leur profession." Jean-Luc Cambier - Moustique

"Le quotidien de la police belge n'a peut-etre rien à voir avec les séries US, mais il est tout aussi passionnant" Paloma de Boismorel - Gaël

"Son reportage, retranscrit dans ce premier roman, est glaçant de vérité, remarquable et tout à fait passionnant" Anouk Van Gestel

"Le premier roman d’Anne-Cécile Huwart est fascinant, il ouvre la porte au commun des mortels sur un univers de brutalité insoupçonné : glaçant de vérité. Un livre époustouflant, à lire absolument ! " Lucile Poulain RTBF

"Avec des suspects pourtant connus dès le début (mais sont-ils les assassins ?), on ne lâche pas le livre car au fond, ce qui nous tient en haleine, davantage que les circonvolutions des affaires, c’est l’exploration d’un univers qui nous laisse apercevoir la complexité des vies et de la psyché humaines." Michel Zumkir, le Carnet et les Instants.

"La journaliste, pour son premier livre, a réussi son pari : la réalité, parfois, vaut bien la fiction."  Entre les lignes

 

Sebastien Ministru à propos de "Mourir la nuit" d'Anne-Cécile Huwart from ONLIT Editions on Vimeo.

 

Anne-Cécile Huwart en interview sur BX1 "Mourir la nuit" from ONLIT Editions on Vimeo.

 

 

Myriam Leroy chronique "Mourir la nuit" chez Jérome Colin from ONLIT Editions on Vimeo.