Le Carré des Allemands

Jacques Richard

  • €15.00


Dans Le Carré des Allemands, un homme cherche son père, dont il est séparé depuis l’enfance et dont sa mère ne parle pas. Il comprend peu à peu qui fut le père : engagé à 17 ans dans la Légion des volontaires français contre le bolchevisme, transformé en Waffen SS. En fuite à la Libération, il emmène sa famille ailleurs pour, enfin, s’évaporer.

« Il a fait la guerre. Il était là-bas, à l’Est. À l’Est, on a fait ça, comme partout ailleurs. Peut-être que lui non. Mais il était présent. On est parfaitement sérieux quand on a dix-sept ans. On sait très bien ce qu’on fait. On sait ce que veut dire mépriser. Être méprisé. Haïr. On sait ce que veut dire tuer. On apprend comment il faut faire. On apprend à tuer. On apprend à aimer ça. »

Le Carré des Allemands de Jacques Richard a paru il y a deux ans aux Éditions de la Différence. Suite à la liquidation judiciaire du célèbre éditeur, ONLIT Editions le réédite aujourd'hui, avec une couverture illustrée par Solal Israel et une postface de René de Ceccatty. Le roman de Jacques Richard, un livre intense et vibrant, constitue à nos yeux une pièce importante de la littérature française contemporaine.

"Ce livre est aussi court qu'il est fort. Ecrit dans une langue déliée, subtile, qui se mue parfois en poésie pure." Jean-Claude Vantroyen dans Le Soir décembre 2017

Né à Bruxelles en 1951, de père français et de mère flamande, Jacques Richard a passé son enfance en Algérie. Après avoir fait des études de musique et de peinture en Belgique, il s'est d'abord consacré à la peinture. Il a publié deux recueils de nouvelles et deux récits, dont Petit Traître, finaliste du prix Rossel 2012 et Prix Franz de Wever de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique.

Date de parution : 22/11/2017
Roman - 160 pages - 12 x 19 cm
PAPIER : 978-2-87560-092-9 / 15 euros
NUM : 978-2-87560-091-2 / 7,99 euros
Couverture : Studio Alvin
Photo de couverture : Solal Israel

 


Nous vous recommandons également